F3. Plouzané devra cravacher Publié le 21 mai 2018 à 00h00 Modifié le 21 mai 2018 à 08h47 PAR LE TELEGRAMME

22 mai 2018 - 07:10

 

Les Layracais ont monté leur niveau d'exigence d'un cran pour remporter (32-13) la première manche des 16e s de finale de Fédérale 3 face à Plouzané. Les Finistériens, qui ont montré de belles choses avant de connaître un coup de mou en deuxième période, devront tout donner au retour.

La partie a démarré sur un rythme très élevé, avec peu de fautes commises durant la première demi-heure. Mais les affaires des Bretons se sont gâtées par la suite, d'abord châtiés par l'arbitre puis par Romain Decottignies, qui réalisa un sans-faute avec six pénalités réussies. Cessou, le buteur habituel de Plouzané, était lui blessé et forfait. Si Decottignies avait ouvert le score (3-0), les Layracais éprouvaient toutes les peines du monde à contenir Paroissien, qui s'infiltra une première fois dans la défense locale. Un peu plus tard, Tautalanoa s'échappait sur son aile droite et trouvait en soutien son ailier gauche... Paroissien, qui inscrivait le premier essai (3-7) pour Plouzané. La réplique layracaise fut immédiate. Après deux groupés pénétrants, le capitaine Benjamin Rigal aplatissait dans l'en-but (10-7). Le duel des buteurs pouvait alors commencer et Decottignies préservait l'avantage des locaux (13-7, 13-10, 16 et 19-10 à la pause). Dès la reprise, l'ouvreur aquitain en remettait une couche (22-10) mais un grain de sable allait ralentir la machine : le pilier Calmel écopait d'un carton jaune pour placage haut et Paroissien inscrivait sa deuxième pénalité (22-13), même si le sans-faute de son homologue se poursuivait (25-13).

  En supériorité numérique, le Pac cale

Les Layracais, en infériorité numérique, allaient à leur tour subir. Ils parvenaient d'abord à résister puis, après deux belles cocottes bretonnes, allaient arracher le cuir à leurs adversaires. Decottignies pouvaient enfin dégager son camp et Romain Inigo amorcer la contre-attaque. Les locaux maintenaient la pression jusqu'au bout. Après quelques fautes commises dans l'en-but adverse, le demi de mêlée de Layrac trouvait enfin la faille pour inscrire le deuxième essai qui leur permettrait de prendre une belle avance avant le match retour (32-13). La dernière action du match aurait pu enterrer les espoirs plouzanéens : sur une superbe percée du Layracais Cler qui poursuivait au pied, mais commettait un en-avant dans l'en-but. Sur leur terrain, les Finistériens auront une chance de refaire leur retard. « Nous avons pris beaucoup de points mais le handicap n'est pas insurmontable, relativise Julien Lefrançois, le capitaine du PAC. En outre, les spectateurs locaux chantaient très fort et on n'entendait rien sur le terrain. Nous ne sommes pas habitués ».
La fiche technique

Arbitre : 
Nicolas Albuisson (Limousin).
Mi-temps : 19-10.
AS LAYRAC : 2 essais de Rigal (21'), Romain Inigo (70') ; 2 transformations et 6 pénalités (6', 27', 39', 40'+5, 43', 55') de Decottignies. Cartons jaunes : Calmel (50'), Basquet (78').
L'équipe : Mula - Cler, Nicolas Jeanne, Vincent Inigo, Solal - (o) Decottignies, (m) Romain Inigo - Basquet, Vincent Jeanne, Jacquemin - Bauchoux, Jérémy Courtade - Rigal (cap), Gasc, Planque.
PLOUZANÉ AC : 1 essai de Paroissien (16') ; 1 transformation et 2 pénalités (36', 50') de Paroissien. Carton jaune : Destouches (40'+4).
L'équipe : Fraval - Tautalanoa, Collet, Nanche, Paroissien - (o) Coulon, (m) Kaigre - Suignard, Pulu, Johnson - Lefrançois (cap), Le Roy - Vaillant, Leclercq, Toullec.


© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/rugby/plouzane-devra-cravacher-21-05-2018-11965829.php#VlDRd6OgXO1qguM7.99

Commentaires