Les bénévoles de l'ASL sur la brèche pendant trois jours Publié le 25/05/2018 à 03:51 PAR LA DEPECHE

25 mai 2018 - 07:29

   

 

 

C'est un vrai marathon qu'ont accompli les bénévoles qui gravitent autour de notre club de rugby. Dès samedi, il a fallu préparer le repas dominical d'avant-match. Il y avait plus de 200 personnes enthousiastes qui aiment vibrer pour l'ASL après un bon repas. Dimanche, comme dit hier, les Bretons de Plouzané avaient fait le déplacement et les 16e de finale que le club layracais disputaient contre eux ont attiré un nombreux public. Pour ceux qui ont déjeuné sur place, le chapiteau avait été dressé en bordure de la pelouse et il a fallu mettre les bouchées doubles pour cuisiner et servir tour ce monde. Yannick Jauzenque avait mitonné un axoa de veau de derrière les… marmites, et les hôtes de l'ASL se sont régalés.

 

Mais pour les dévoués serviteurs du club, il a aussi fallu fournir aux deux buvettes, car il ne faisait pas chaud que dans les cœurs, surtout après le match quand l'arbitre a libéré les joueurs sur la victoire des Layracais (32 à 13). Reste maintenant pour notre club le match retour à Plouzané et les assauts des Bretons remontés comme des… horloges. Mathieu de Carli, entraîneur (avec Eric Bourdeilh), était confiant, lundi matin. Pour lui, 19 points d'avance, c'est un bon capital, mais il faudra résister. Le capitaine de l'équipe finistérienne, Julien Lefrançois, déclarait pour sa part, mardi, dans «Le Télégramme de Brest» que, pour eux, «la tâche n'était pas insurmontable». «Veirem ben» (lire beirén bé : on verra bien).

Cela, c'était le dimanche.

Le lundi, l'ASL organisait son vide-greniers annuel. Formidable ! «Il est tombé du monde», comme disait un des organisateurs. Toutes les équipes des commissions étaient à l'œuvre, car il a fallu placer les quelque 200 exposants qui avaient réservé pas moins de 787 m de tables d'exposition. On avait prévu une restauration rapide pour les exposants et les visiteurs qui, pour certains, voulaient respirer l'enthousiasme ambiant. Et que je te pèle des patates et que je te grille des saucisses ! Il est parti 80 kg de frites et 40 kg de saucisses. Virginie Contou, qui tient la caisse, n'a pas pu convertir en mètres la longueur de cette charcuterie, mais elle se réjouissait de la réussite de la manifestation. On connaît son dévouement pour la cause de l'ASL. Elle partira pour la Bretagne demain samedi. On entend aussi parler de covoiturage pour supporter nos joueurs. Allez l'ASL !

La Dépêche du Midi

Commentaires