Rugby. « Ça va être dur mais pas impossible » Publié le 25 mai 2018 par LE TELEGRAMME

25 mai 2018 - 07:17

  Rugby. « Ça va être dur mais pas impossible » Publié le 25 mai 2018

 

Dimanche, Nicolas Suignard et les Plouzanéens feront tout pour ouvrir les portes de la Fédérale 2. Dimanche, Nicolas Suignard et les Plouzanéens feront tout pour ouvrir les portes de la Fédérale 2.

La rencontre entre les rugbymen du Plouzané AC et Layrac aura lieu dimanche. Avant ce match décisif, Nicolas Suignard, le troisième ligne aile, fait le point sur ce qu'il faudra réaliser pour s'imposer, avec ses coéquipiers.

Dimanche, les rugbymen du Plouzané AC vont tenter d'écrire une des plus belles pages de l'histoire du club. L'accession en fédérale 2 se jouera face au club de Layrac (47), dans le deuxième round des 16e de finale des play off, après une défaite (32-19) concédée à l'aller. La seule issue pour Plouzané est une victoire large, nette et sans bavure. Nicolas Suignard et ses compagnons vont donc de nouveau affronter cette solide équipe du Sud-Ouest, qui possède dans ses rangs un artilleur de première classe et des joueurs expérimentés. Avec 19 points de retard, pas facile d'aborder un tel match, qui va ou pas valider cette montée. « Au match aller, on a fait de nombreuses fautes, qui ont permis au butteur de Layrac de transformer les pénalités. Mais c'est une équipe que l'on peut battre et qui n'est pas largement au-dessus de nous. On devra réaliser un très bon match en développant notre jeu, et on devra aller chercher le bonus offensif. Ça va être dur, mais ce n'est pas quelque chose d'impossible », explique Nicolas Suignard.

« Si on a un match à faire dans l'année, c'est bien celui-là »


Il reste aux Bleu ciel et blanc 80 minutes pour faire mentir le match aller.   Le coach, Steven Sparks, habitué aux phases finales professionnelles quand il était joueur, saura sans aucun doute préparer ses hommes pour le « combat » qu'ils devront livrer. « On devra mettre une grosse intensité, y croire et, si on a un match à faire dans l'année, c'est bien celui-là. À Layrac, le public, qui était nombreux, a certainement transcendé les joueurs, et à peut-être pesé sur certaines décisions arbitrales. Mais dimanche, le nôtre sera au rendez-vous et ne manquera pas de nous soutenir ! », poursuit le troisième ligne aile. En semaine, Nicolas Suignard est à Marseille, pour terminer son internat en chirurgie orthopédique et fait la navette entre le Sud et l'Ouest pour assouvir sa passion. Après avoir côtoyé les tatamis de judo et habitant à 500 m de Kéramazé, il était presque normal qu'il y pose un jour ses crampons. Dimanche, il sera, comme ses coéquipiers, armé d'une grosse motivation et d'une grosse envie de gagner. Sans se précipiter, il faudra que les Canards imposent et retrouvent leur niveau de jeu, par rapport au match aller. « On ne devra pas se mettre la pression au niveau maxi. Il faudra que l'on soit bien discipliné, pour ne pas prendre trop de pénalités et, surtout ne pas donner de ballon au butteur de Layrac ! », conclut Nicolas Suignard.  

Retrouvez plus d'articles


© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/plouzane/rugby-ca-va-etre-dur-mais-pas-impossible-25-05-2018-11970084.php#Bg56V0g5IMQcCQFm.99

Commentaires