Les joueurs de l'ASL reçus en grande pompe à la mairie Publié le 06/07/2018 par LA DEPECHE

20 août 2018 - 17:23

La magnifique saison de l'ASL a été clôturée par l'assemblée générale du 29 juin et le repas qui a suivi : 300 personnes étaient attendues. La salle qui tient lieu de club house était bien trop petite pour accueillir les joueurs, le staff et les inconditionnels du club local. Si c'est bien le rugby de clocher qui prévalait jusque-là, la montée du club en Fédérale 2 va exiger quelques adaptations.

La première à laquelle se sont attelés les coprésidents Lacan et Mel, ainsi que les entraîneurs, concerne le recrutement (qui s'achève demain). Mathieu de Carli a annoncé 33 nouvelles licences seniors, mais l'ASL était encore, ce soir-là, à la recherche d'un pilier droit, d'un deuxième ligne et d'un demi de mêlée. Quelque 80 joueurs ont été contactés. Des pourparlers sont en cours avec deux Tongiens qui souhaiteraient venir en France. Les sponsors paieraient le voyage. «Ils viennent pour travailler», a annoncé le staff ; il faudra donc leur trouver un job ; les coprésidents pourraient s'en charger.
Il faudra aussi plus de rigueur dans la structure du club : les 11 commissions créées se chargeront de tisser des liens solides pour organiser les avant et après-matchs et gérer le quotidien : intendance, déplacements, repas, buvettes… La mairie a annoncé qu'elle financerait les déplacements hors département.
Mais, pour se maintenir à un tel niveau, le club doit s'appuyer sur une école de rugby (en entente avec l'AOCB voisin) et présenter une équipe cadet et une équipe junior. Pour cela, l'ASL s'est rapprochée de Valence-d'Agen : dans l'effectif, 12 des jeunes viennent de l'école de l'entente. L'équipe junior intégrera 10 Valenciens : les 22 autres sont issus de notre école.
Bien sûr, cela aura un coût et Fabrice Tejada, responsable de la commission partenaire, présente un dossier sponsoring proposant les différentes formules de partenariat. «Le soutien que vous apportez à notre club, est-il écrit, peut être considéré comme un mécénat et donner droit à une réduction d'impôts». Les sponsors locaux jouent le jeu et, devant l'enthousiasme que suscite la réussite du club, la plupart ont majoré leur participation.
«La Table de Pénétro» dont s'occupe Jean-Louis Galtier, sous forme d'association, aura pour but d'organiser des événements : repas et autres activités pour épauler le club. Il s'appuiera sur des figures emblématiques du rugby, comme Jean-Louis Fusch ou Alain Garbino.
La Dépêche du Midi

Commentaires