Fédérale 2. « Coarraze-Nay nous a battus sur l’envie », regrette le capitaine de l’AS Layrac Publié le 17 Sep 18 à 17:07 PAR ACTU.FR

18 septembre 2018 - 07:05

En Fédérale 2, l’AS Layrac s’est accrochée face à l’un des favoris de la poule, l’US Coarraze Nay, mais n'a pas mis assez d'engagement pour renverser la hiérarchie (28-6).


L’AS Layrac n’a pas fait le poids face à Coarraze-Nay. (©Ohvalie – Christophe Georgeval)

Ce dimanche 16 septembre, l’AS Layrac a chuté (28-6) sur les bords du Gave de Pau lors de la 2e journée de Fédérale 2 (poule 6). Même en étant un peu en dedans, le promu n’a pas à rougir de cette défaite face à l’US Coarraze-Nay mais il va vite falloir se rassurer.

Le film du match

C’est en pratiquant un rugby pragmatique que les Béarnais ont ramené à la raison des Lot-et-Garonnais qui avaient un peu la tête ailleurs. Il faudra attendre la demi-heure de cette rencontre pour voir les locaux prendre une option grâce à un premier essai et c’est autour de l’heure de jeu qu’ils viendront cueillir leur bonus offensif en empêchant les Layracais de marquer le moindre point durant ces 40 minutes là.

« On termine sur les rotules »

La réaction d’après-match

Benjamin Rigal (capitaine de l’AS Layrac) : « Nous avons été battus sur l’envie, sur l’implication. On a eu trois blessés assez rapidement et avec la nouvelle règle, nous n’avons pas pu rentrer de sang frais. On termine sur les rotules… Comme Coarraze a mis tous ses points, le score peut paraître lourd. Nous devrons avoir un tout autre comportement dimanche lors de la réception d’Astarac si nous voulons gagner et il faudra tout mettre. »

 

Un homme dans le match

Ce sont deux anciens Valenciens qui se partagent le titre de l’homme du match face à Coarraze-Nay : Jérémy Solans, pour son rôle essentiel dans le secteur de la touche où il a réalisé une belle moisson, et Alexandre Vives, qui dans le rôle du franchiseur, a délivré une belle copie même si l’on pourra regretter qu’il ait été un peu isolé lors de cette rencontre.

  (Correspondant) Pascal DarrietOhvalie

Commentaires